La Vente A Domicile Ou Vente En Reunion

Envoyé: 30/09/2010 |Commentaires: 0 | Consultations: 1,065 |

 

Pour certains la Vente à Domicile (VAD), parfois appelée Vente en réseau ou Vente multi-niveaux, constitue la troisième voie de distribution vers le grand public. Au départ bien connu au travers de sociétés telles  que TUPPERWARE, AMWAY, STANHOME, ce type de commercialisation ne cesse de se développer et de s'étendre à divers produits.  En 2008, les entreprises adhérentes à la Fédération de la Vente Directe (FVD) représentaient 220 000 Vendeurs à Domicile Indépendants (VDI) plus 15 000 vendeurs salariés. L'ensemble a développé un chiffre d'affaires de l'ordre de 1656 Mio €. La même année la profession a enregistrée la création de 19 000 nouveaux postes ce qui est d'ailleurs conforme à l'augmentation croissante des offres que l'on observe en consultant les offres d'emploi.

Quels sont les produits couramment commercialisés par des VDI ?

  • Les produits de l'édition et notamment l'édition d'art,
  • Les abonnements à des périodiques,
  • Les articles ménagers,
  • Les vêtements et la lingerie féminine,
  • Les accessoires de mode,
  • Les produits Bio,
  • L'électroménager,
  • Les produits d'entretiens,
  • La cosmétique et les parfums,
  • Les produits diététiques et d'amaigrissement,
  • Les produits agro-alimentaires,
  • L'équipement de la maison,
  • La bijouterie.

Il est important de noter que certains produits sont soumis à des législations spécifiques qui les interdits à la VAD, citons par exemple les produits financiers et d'assurance, les médicaments et assimilés, l'immobilier…

Quels sont les facteurs explicatifs de cet engouement des clients pour la VAD ?

On peut identifier cinq facteurs clés :

  1. Un gain de temps pour le client: le VDI peut se déplacer à son domicile, et une adaptation à ses horaires (fin de journée, samedi…),
  2. Une démonstration/présentation effective du produit dans le cadre de vie du client,
  3. L'application des règles de protection du client face à la VAD dont le délai de rétractation de 7 jours,
  4. La personnalisation de la démarche de présentation du produit mais également de la post-vente,
  5. La convivialité qui prévaut dans les actions de vente à domicile.

Il est par ailleurs important de noter qu'une Commission Paritaire de Médiation a été créée afin de résoudre les conflits éventuels entre les clients et les professionnels de la VAD. Ceci constitue une garantie formelle pour les clients.

Quels sont les différents modes de vente à domicile ?

L'initiative de l'opération peut-être celle du VDI ou du client et classiquement le VDI procède selon trois modes :

  1. La vente individuelle en face à face avec le client soit à l'issue d'un rendez vous soit en porte à porte, elle constitue la forme la plus ancienne et peut –être la plus connue de la VAD sans pour autant bénéficier d'une excellente image…,
  2. La vente en réunion, mode en fort développement et qui bénéficie d'une image plutôt favorable, au domicile d'une hôtesse face à un groupe de 5 à 10 personnes. A noter que ce type de vente peut également s'opérer dans le cadre d'un CE ou de toutes autres organisations dans les locaux de l'entreprise ou de l'organisation en question,
  3. La vente « ouverte », sur le principe de la « journée portes ouvertes » au domicile même du VDI, par exemple supporté par la création d'un événement sur un site social ou communautaire.

 Quels sont les acteurs de la VAD ?

Il existe bien sûr plusieurs statuts incluant des salariés et des indépendants.

Les salariés sont liés au fournisseur par un contrat de travail (ou assimilé) et répondent à deux variantes : le VRP (Voyageur Représentant Placier) et le représentant non statutaires. Ces deux types de « salariés » reçoivent « un salaire » sous forme de commissions sur le volume des ventes réalisées. Ces commissions qui sont justiciables des cotisations salariales et patronales ouvrent droit aux prestations sociales des salariés du régime général.

Les indépendants quant à eux bénéficient d'un contrat de distribution mais ils répondent à deux enregistrements différents :

Le VDI normalement titulaire de la carte professionnelle délivrée par la FVD et l'Agent Commercial inscrit au registre spécial des Agents Commerciaux et Commerçants du RCS.

Nous nous arrêterons ici plus spécifiquement sur le statut de VDI proprement dit et relatif aux articles L.135-1 et suivants du Code du Commerce et L.121-21 et 22 du Code de la Consommation qui en particulier exclu du champ de cette activité les types de vente suivants :

  • La vente à distance quelle que soit le support (Téléphone, Internet, Courrier…) qui relève de la législation sur la Vente à Distance,
  • La vente sur les marchés, les foires et tous lieux habituellement destinés à la vente (donc les magasins).

 Selon la relation contractuelle qui le lie au fournisseur, le VDI peut avoir deux positions :

  • Le mandataire : c'est un preneur d'ordre qui prend la commande au nom et pour le compte du fournisseur qui reste propriétaire de la marchandise. Le transfert de propriété vers le client final se réalise lors du paiement après le délai de rétractation de 7 jours. Le mandataire reçoit alors une commission sur le volume de vente réalisé. A priori le mandataire n'achète pas la marchandise qu'il vend, il ne fait pas de stock (hors éventuel stock de consigne qui a pu librement se négocier) et vend au prix conseillé par le fournisseur.
  • L'acheteur-revendeur achète la marchandise, en général en réaction à une vente auprès du client final, et la revend pour son propre compte. Il dégage alors une marge brute sur les marchandises revendues, qui constitue sa rémunération. Il vend au prix conseillé mais reste libre de modifier ce prix.

D'un point de vue fiscal le VDI relève généralement (sous réserve de ne pas dépasser un seuil de chiffres d'affaires) du régime de la micro-entreprise, associé au formulaire 2042-C,  avec  deux niveaux d'imposition selon son statut contractuel :

  • Le mandataire relève logiquement de l'imposition sur les BNC,
  • L'acheteur-revendeur relève tout aussi logiquement de l'imposition sur les BIC.

 Sous ces statuts les VDI sont exonérés de TVA, ce qui simplifie et allège considérablement la comptabilité de leur activité. Mais, la facture émise doit porter la mention : « TVA non applicable, article 293 B du CGI ».

D'un point de vue social, ces deux statuts contractuels sont assujettis aux cotisations sociales et bénéficient donc de la couverture sociale des salariés du régime général mais ils ne sont pas affiliés aux cotisations ASSEDIC et ne peuvent donc pas prétendre aux allocations chômage. Par contre et dans certaines conditions, ces commissions sont cumulables avec des indemnités chômages acquises par ailleurs.

 Aspects particuliers de la vente multi-niveaux et différence avec la vente dite pyramidale

Un point important et intéressant dans l'activité de VDI. Selon les accords qui le lient à son fournisseur, le VDI peut recruter d'autres VDI : des filleuls, qui mèneront leur propre activité de vente. Le VDI parrain pourra alors toucher des commissions récurrentes sur les ventes réalisées par ses filleuls qui pourront d'ailleurs eux-mêmes recruter des filleuls. Le VDI parrain (de tête) peut ainsi développer son propre sous réseau de vente. Logiquement il assume la formation, le suivi et l'animation de son réseau aval tout en poursuivant sa propre activité de vente. Cette possibilité constitue ainsi  une excellente opportunité pour le fournisseur de démultiplier sa présence sur le terrain sans d'ailleurs supporter de frais de recrutement. Il est intéressant de noter que les filleuls sont très souvent à la base des clients du VDI, satisfaits des produits qui leur ont été vendus.

Cependant et afin de ne pas  être confondu avec le système de vente pyramidale (dit aussi en boule de neige) il est impératif de respecter certaines règles. Par exemple il est interdit d'exiger d'un filleul le versement d'un droit d'entrée ou l'acquisition d'un matériel quelconque en particulier si le fruit de cette opération bénéficie directement à un ou plusieurs parrains en amont. Dans le cas de la nécessité, pour le VDI, d'acheter un stock, ce dernier doit pouvoir être rétrocédé au fournisseur avec une déduction maximale de 10 % pour dépréciation et cela dans les 12 mois qui suivent l'acquisition du dit stock.

Afin de bien préciser les choses, le tableau ci-dessous donne des éléments de comparaison :

VENTE A DOMICILE

  • Les produits et services existent réellement et sont commercialement viables. Ils correspondent à un marché réel avec une demande effective.
  • Les gains du VDI reposent sur ses ventes effectives et éventuellement sur celles de ses filleuls dument affiliés.
  • A priori aucune rétribution n'est versée sur le recrutement d'un filleul.
  • Il n'est pas rare que le VDI gagne plus que son parrain en amont.
  • L'activité du VDI est viable à long terme
  • La VAD est organisée et structurée au travers d'instances auxquelles adhèrent les fournisseurs.
  • Les fournisseurs respectent la réglementation relative à la VAD (statuts VDI, cotisations sociales, délai de rétractation…).
  • L'investissement de départ est limité à un éventuel stock de départ ou matériel de base.
  • Généralement pas de quota ni d'objectif de vente imposé mais une animation, une promotion pour faire progresser les ventes.

 VENTE PYRAMIDALE

  • Les produits et services n'existent pas toujours et sont très souvent d'une viabilité commerciale douteuse (pas de demande, problème de qualité, de fonctionnalité…).
  • Les gains sont généralement tirés des personnes nouvellement recrutées et/ou des droits d'entrée qu'elles doivent payer. La rémunération sur leurs ventes est plus qu'aléatoire dans la mesure où ces dernières sont généralement insignifiantes.
  • Seuls les têtes de lignes gagnent vraiment et facilement de l'argent, les suivants s'échinent pour pas grand-chose (principe du rapace et des hirondelles).
  • Dans la majorité des cas le montage ne perdure pas et les organisateurs s'évanouissent dans la nature.
  • Aucune organisation représentative puisque   c'est une activité illégale dans la plus part des pays !
  • Activité illégale donc de fait pas de réglementation respectée !
  • L'investissement de départ est souvent de plusieurs centaines (voire milliers d'euro) éventuellement sous la forme d'un droit d'entrée maquillé sous forme d'un matériel ou d'un support « bidon ».
  • Souvent des quotas sont imposés et sans relation avec les potentialités du marché (quand il y en a…)

 La VAD répond à une législation et à des obligations précises !

L'un des aspects majeurs est que la transaction doit faire l'objet d'un bon de commande réglementaire. Ce bon de commande doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires dont le nom et coordonnées du fournisseur, l'identification du VDI, bien sûr l'identification précise des produits concernés ainsi que les prix, quantités…   et il doit être daté et signé de la main du client lui-même.

Par ailleurs le VDI et le fournisseur doivent respecter un délai de rétractation formel de 7 jours pendant lequel le VDI et le fournisseur ne peuvent recevoir aucun paiement sous quelle que forme que ce soit : espèces, chèque, ordre de virement… Durant ce délai de rétractation, le client à tout loisir d'annuler sa commande sans contrainte ni justification.

Dans le même état d'esprit le VDI doit veiller à ne pas profiter de la faiblesse (physique ou psychologique) ou de l'ignorance de son client pour obtenir une commande qui le cas échéant est caduque de plein droit et pourra faire l'objet de poursuites judiciaires.

 En conclusion

Pour un fournisseur, un réseau de VDI offre l'opportunité de commercialiser des produits innovants et performants sans avoir à supporter de lourds frais fixes liés à une force de ventes en propre. Cependant la commercialisation de produits et services au travers d'un réseau de VDI doit répondre à une dizaine de règles :

  1. Des produits et services effectifs et performants : le bénéfice client doit être conforme à la promesse,
  2. Pas d'obligation de réaliser stock de départ pour le VDI,
  3. Pas d'obligation pour le VDI d'achats répétitifs ni de participation obligatoire à des séminaires ou conventions payants,
  4. Pas d'obligation d'achat de kit de démarrage inutile ou sans lien réel avec l'activité, ni de paiement d'un droit d'entrée,
  5. Rémunération sur le volume des ventes réalisées et éventuellement sur les ventes réalisées par les filleuls,
  6. Transparence des conditions de recrutement, d'activité et de rémunération des filleuls,
  7. Signature d'un contrat de distribution formel,
  8. Le fournisseur doit être adhérent à la FVD,
  9. Le fournisseur doit appliquer la réglementation liée à la VAD,
  10. Le fournisseur doit appliquer la réglementation liée au Code de la VAD.

 Pour le VDI les avantages sont loin d'être négligeables, parmi ceux-ci citons par exemple :

  • Le VDI est son propre patron sans hiérarchie pesante,
  • Il bénéficie de la liberté du travail à temps choisi,
  • Pas de qualification ou de diplôme requis,
  • Pas ou peu d'investissement de départ,
  • La plus part du temps pas de limitation territoriale,
  • Le VDI bénéficie d'une formation et d'une animation commerciale efficace,
  • Les revenus du VDI sont directement proportionnels à son activité et à son implication,

 Pour plus d'informations :

Bibliographie :

S'installer dans la vente en réunion – Nicolas DELECOURT et Gallianne COUDERT – Editions du Puits Fleuri – 2008

La vente par réunion – S. BOUDANA et J. IVERS – Edition L'Harmatan – 2004

La vente directe par réseau – SCHWEIZER et COUDERC – Editions Apb – 2003

Marketing de réseau – Janusz SZAJNA – Un Monde différent – 2002

 

Webgraphie :

www.fdv.fr

http://fedsa.eu/FR/main.html

www.ventedirectewebtv.fr/

Questions et Réponses

Demander
200 Caractères
Noter l'Article
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 0 vote(s)
    Commentaires
    Imprimer
    Publier
    Référence de l'Article: http://www.articlonet.fr/marketing-mlm-articles/la-vente-a-domicile-ou-vente-en-reunion-3376303.html

    Discuter de l'article

    Un nouveau métier émerge dans l'horizon de la vente celui de VDI (Vendeir à Domicile Indépendant). Un peu à l'image du statut d'autoentrepreneur on connait mal les contours de ce métier. Les administrations elles mêmes sont parfois dans l'embarras. Voici donc un condensé des éléments à savoir sur le métier de VDI que ce soit pour une personne interessée par ce job que pour l'entreprise qui voudrait passer par ce type de structure.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Marketing MLMl 01/03/2012 lConsultations: 898

    Le métier de VI et la vente en réunion (ou à domicile) expliqués en quelques lignes.

    De: POIGNOT Jean-loul Affaires> Carrièresl 08/05/2012 lConsultations: 65

    Quelques éléments pour améliorer l'efficacité commerciale des VDI. Cet article s'adresse en 1er lieu aux VDI de la Société HELYA mais plusieurs aspects peuvent parfaitement être généralisables à d'autres activités/produits.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Marketing MLMl 30/09/2010 lConsultations: 1,023
    Philippart Loic

    Quelles différences entre vente directe et marketing de réseau? Vaut mieux-t-il faire l'un ou l'autre?

    De: Philippart Loicl Marketing> Marketing MLMl 05/10/2010 lConsultations: 53

    La plupart des gens qui disent "connaitre" le Marketing de réseau ne le connaissent pas vraiment. Pour preuve, lorsqu'on dit qu'il y a des produits à distribuer, la plupart des gens pensent directement qu'il faut "vendre". Et bien pas du tout, car il faut savoir qu'en Marketing de réseau on peut distribuer des produits en faisant en sorte que sont les gens qui achètent par eux-même, et tout cela fait la grande différence.

    De: Cyril Bouyerl Internet> Marketing sur Internetl 23/01/2011 lConsultations: 37
    serbanne

    le marketing reseau (MLM Multi Level Marketing en anglais) est en plein développement en France. Qu'est ce que c'est? Est-ce une arnaque? Peut on réussir et gagner de l'argent dans le marketing de réseau?

    De: serbannel Marketing> Marketing MLMl 20/06/2011 lConsultations: 396

    Quelle que soit l'activité que l'on souhaite démarrer, commerciale, sportive, associative… celle-ci induit un espace de mutation qui sous forme d'apprentissage de techniques et d'une évolution personnelle. Refuser les transformations que celles-ci peuvent provoquer en nous, c'est refuser d'apprendre et de progresser. Il en est ainsi du marketing de réseau et de ce qu'il permet d'acquérir.

    De: duchemin davidl Marketing> Marketing MLMl 09/06/2010 lConsultations: 79

    La société Frédéric M recherche des VDI pour distribuer ses gammes de parfums, bijoux, cosmétiques, maquillages et diététiques. Vous travaillez à votre rythme : pas d’objectifs, pas de stock, pas d’investissement obligatoire, pas d’horaires de travail, pas de compte à rendre. VOUS ETES LE/LA SEUL(E) A GERER VOTRE TRAVAIL !

    De: sebladl Marketingl 21/10/2009 lConsultations: 134
    Armelle BARTHALOT

    Les gens ne rejoignent pas une opportunité, ils vous rejoignent ! Faites le test pour savoir si vous êtes un Alpha Leader et si vous pouvez apporter quelque chose en plus à ceux qui vont vouloir s'associer avec vous.

    De: Armelle BARTHALOTl Marketing> Marketing MLMl 15/02/2011 lConsultations: 76

    « Comment devenir riche ? » Tout autant que vous je me suis posé cette question. Peut être avez vous tenter différentes opportunités mais aucune ne marche. Pourtant vous croyez à votre rêve.

    De: Claude Monfortl Marketing> Marketing MLMl 05/04/2012 lConsultations: 181
    Millie Lavoisier

    Cet article va vous expliquer comment travailler chez soi tout en prenant une vraie longueur d'avance. Plus de temps et plus d'argent en travaillant chez soi, c'est possible !

    De: Millie Lavoisierl Marketing> Marketing MLMl 27/03/2012 lConsultations: 256
    Millie Lavoisier

    Les activités pour augmenter ses revenus sont nombreuses. Et de plus en plus de gens cherchent à augmenter leurs revenus. Problème : ces activités deviennent du coup très concurrentielles et consistent toujours à échanger votre temps contre de l'argent. Découvrez dans cet article une autre solution beaucoup plus avantageuse pour vous...

    De: Millie Lavoisierl Marketing> Marketing MLMl 27/03/2012 lConsultations: 153

    En marketing de réseau ou MLM, l'activité qui engage le plus de responsabilités c'est le parrainage. Car il ne s'agit pas de recruter à tour de bras mais de devenir parrain. Un parrain responsable, intègre, sincère, disponible.

    De: Claude Monfortl Marketing> Marketing MLMl 26/03/2012 lConsultations: 188
    Sylvie Perdreau

    La réussite n'est pas due au hasard, au contraire, elle est le fruit d'un travail précis et ordonné. La bonne nouvelle, c'est que votre succès dépend de vous puis de vous et enfin de vous. Vous ne pouvez pas changer la pensée des autres, mais la votre OUI.

    De: Sylvie Perdreaul Marketing> Marketing MLMl 19/03/2012 lConsultations: 227

    Un nouveau métier émerge dans l'horizon de la vente celui de VDI (Vendeir à Domicile Indépendant). Un peu à l'image du statut d'autoentrepreneur on connait mal les contours de ce métier. Les administrations elles mêmes sont parfois dans l'embarras. Voici donc un condensé des éléments à savoir sur le métier de VDI que ce soit pour une personne interessée par ce job que pour l'entreprise qui voudrait passer par ce type de structure.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Marketing MLMl 01/03/2012 lConsultations: 898
    Millie Lavoisier

    Le réseau marketing est de plus en plus connu du grand public. Une question fréquente est de savoir comment vendre ses produits en réseau marketing. En effet, devenir distributeur est un métier à part entière. Dans cet article, vous allez découvrir comment fonctionne le réseau marketing et comment devenir un distributeur qui réussit en réseau marketing.

    De: Millie Lavoisierl Marketing> Marketing MLMl 29/02/2012 lConsultations: 201
    Millie Lavoisier

    Si vous faites partie des très nombreuses personnes qui s'intéressent au MLM mais veulent à tout prix éviter les quantités d'arnaques du MLM qui se trouvent sur le net, alors lisez cet article qui vous éclairera sur les différences entre MLM et vente pyramidale, et même société illégale déguisée en MLM...

    De: Millie Lavoisierl Marketing> Marketing MLMl 24/02/2012 lConsultations: 329

    Un nouveau métier émerge dans l'horizon de la vente celui de VDI (Vendeir à Domicile Indépendant). Un peu à l'image du statut d'autoentrepreneur on connait mal les contours de ce métier. Les administrations elles mêmes sont parfois dans l'embarras. Voici donc un condensé des éléments à savoir sur le métier de VDI que ce soit pour une personne interessée par ce job que pour l'entreprise qui voudrait passer par ce type de structure.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Marketing MLMl 01/03/2012 lConsultations: 898

    Le web a transformé les interactions entre les sociétés sur les plates-formes virtuelles, depuis son émergence à la fin du XXe siècle. Il a subi plusieurs changements depuis sa conception : le premier web était statique et à sens unique, et il y avait très peu de créateurs de contenu. Cependant, le XXIe siècle a commencé avec la transformation de celui-ci, afin d'inclure des outils de partage de contenus, la possibilité de créer des communautés virtuelles interactives...

    De: POIGNOT Jean-loul Internet> Marketing sur Internetl 17/01/2012 lConsultations: 171

    Troisième et dernier volet de cette compilation des techniques visant au développement des ventes, les Alternatives stratégiques supposent une décision « stratégique » à haut niveau puisqu'elles sont susceptibles d'avoir un impact important sur les investissements et l'avenir de l'entreprise à moyen et long termes.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Conseils en Marketingl 08/06/2011 lConsultations: 147

    Cet article est le second volet d'un triptyque dont chacun des volets est publié isolement. Le premier volet était consacré à la promotion commerciale traditionnelle. Ce second article concerne la promotion marketing regroupant les techniques classiques du marketing moderne ainsi que les techniques « post modernes » s'appuyant sur Internet. Enfin le dernier volet regroupe différentes alternatives stratégiques plus impliquantes à moyen/long termes.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Conseils en Marketingl 06/06/2011 lConsultations: 161

    Cet article est constitué d'un triptyque dont chacun des volets est publié isolement. Le premier volet est consacré à la promotion commerciale traditionnelle, le second concerne la promotion marketing regroupant les techniques classiques du marketing moderne ainsi que les techniques « post modernes » s'appuyant sur Internet. Le dernier volet regroupe des alternatives stratégiques qui ne reposent plutôt sur des décisions stratratégiques plus impliquantes sur le moyen/long terme.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Conseils en Marketingl 06/06/2011 lConsultations: 79

    Une petite synthèse sur la gestion des contacts commerciaux (leads management) en marketing B to B

    De: POIGNOT Jean-loul Affaires> Ventel 17/11/2010 lConsultations: 218

    Quelques éléments pour améliorer l'efficacité commerciale des VDI. Cet article s'adresse en 1er lieu aux VDI de la Société HELYA mais plusieurs aspects peuvent parfaitement être généralisables à d'autres activités/produits.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketing> Marketing MLMl 30/09/2010 lConsultations: 1,023

    La promotion des ventes est une composante essentielle de la politique de communication d'une entreprise. Son objectif est d'assurer la conquête de nouveaux clients mais également leur fidélisation. Nous passerons en revue différents outils exploitables dans la promotion des ventes en B to B visant les clients eux mêmes, la distribution ainsi que les commerciaux, partie prenante de la promotion des ventes.

    De: POIGNOT Jean-loul Marketingl 09/07/2010 lConsultations: 3,619
    Espace Auteur
    Catégories d'Articles
    Quantcast