Le tatouage des sourcils, l’eye-liner permanent et la pigmentation des lèvres séduisent aujourd’hui de plus en plus de femmes, mais ces « chirurgies » de maquillage sont-elles vraiment sûres ?

Maquillage permanent, bonne ou mauvaise idée ?

De nos jours, les dernières innovations cosmétiques comme les lèvres pulpeuses et les sourcils bien dessinés font fureur. Un petit tour sur Instagram permet effectivement de constater les milliers de photos de femmes qui ont subi des opérations pour retoucher leurs cils, leurs sourcils, ou la couleur de leurs lèvres.

Bien sûr, vous pouvez très bien ajuster vos sourcils et vos lèvres avec un peu plus de crayon ou de poudre pour les sourcils, mais certains auront besoins de plus de longueurs pour trouver la moue ou le sourcil parfait.

Ainsi, face à l’approche naturelle, qui consiste à repulper le tout par l’utilisation de produits de beauté pour les lèvres, les cils et la peau, une tendance commence à gagner du terrain : le maquillage permanent.

Mais qu’est-ce que le maquillage permanent exactement ?

Le maquillage permanent peut être défini comme l’art d’implanter des colorants ou des pigments dans la première couche du derme de la peau pour améliorer certaines caractéristiques, le plus souvent les sourcils, les cils et les lèvres. Il est généralement réalisé par un dermographe électrique à aiguille, dont les embouts sont stérilisés et jetables.

Certains médecins le font, mais aussi de nombreux techniciens qualifiés. Faite avec une précision sans faille, la procédure est quasiment la même que le tatouage traditionnel. Elle n’est cependant pas douloureuse car elle est réalisée sous anesthésie locale.

Le maquillage permanent peut aussi être utilisé sur le corps pour dissimuler les imperfections de la peau, comme les vergetures et les cicatrices chirurgicales, ou encore les affections cutanées comme le vitiligo, la fente labiale, l’alopécie.

Les avantages incontestables du maquillage permanent

Le maquillage permanent offre un certain nombre d’avantages.

En général, les femmes ont recours à cette procédure pour gagner du temps. En effet, avec l’application d’un rouge à lèvres permanent par exemple, vous n’aurez plus besoins de vous maquiller le matin. Et les résultats se veulent subtils. En effet, la plus grande différence entre le tatouage et le maquillage permanent, c’est que, contrairement au véritable tatouage traditionnel, le maquillage permanent doit rester un secret.

Le maquillage permanent offre aussi l’avantage d’être économique. Le seul investissement est réalisé pendant l’opération. Pour la suite, vous n’aurez plus besoin plus d’acheter de produits de maquillage classiques; et ce pendant 2 à 5 ans.

Les sportifs apprécient également le concept du maquillage permanent qui leur permet de rester parfaites malgré la transpiration.

De même, les personnes peu douée en cosmétique, qui ont la main gauche pour appliquer un contour à lèvre, un rouge à lèvre ou un eye-liner adhèrent également au maquillage permanent.

Ce genre de make-up permanent est aussi d’une grande aide pour les personnes allergiques aux produits cosmétiques, ou encore les personnes qui ont des troubles du mouvement et qui ont de la difficulté à se maquiller correctement, notamment celles qui ont subi un AVC ou qui souffrent d’une affection comme la paralysie de Bell.

Les inconvénients indéniables du make-up permanent

Avant de vous laisser tenter par le maquillage permanent, vous devez savoir que la procédure a aussi ses inconvénients.

Le premier obstacle du maquillage permanent et qui donne à réfléchir est au niveau de sont cout. L’intervention est en effet des plus onéreuses et l’amortissement prend du temps.

Au fil du temps également, le maquillage permanent est amené à changer d’aspect dans la mesure où les pigments s’estompent progressivement, jusqu’à disparaitre complètement au bout de 2 à 5 ans. Et rien ne garantit la satisfaction à long terme.

Des réaction allergiques plus ou moins graves, incommodantes presque handicapantes peuvent aussi survenir après l’opération, surtout lorsque les produits utilisés ne sont pas d’origine naturelle.

Le choix du meilleur spécialiste

Le choix du spécialiste qui va pratiquer le maquillage est très important. Effectivement, le maquillage permanent nécessite à la fois « les mains d’un chirurgien et les yeux d’un artiste ». Comme dans tous les secteurs d’activités, le domaine du maquillage permanent est aussi envahit par les charlatans et les arnaqueurs peu scrupuleux. Le métier n’étant pas réglementé et n’exigeant aucune qualifications particulière, seule votre vigilance jouera en votre faveur. Avant de fixer votre choix, renseignez-vous sur l’hygiène et le matériel qui sera utilisé, mais aussi sur les options et  possibilités de corrections et de retrait du maquillage. Demandez également combien de procédures le technicien a à son actif, car plus il a pratiquer, plus il a acquit de l’expérience avec une technique bien rodée.

L’utilisation adéquate d’une anesthésie locale pour engourdir la douleur, en particulier en travaillant près de zones délicates comme les lèvres et les yeux est primordial car un faux mouvement du à une douleur peut être très coûteux.

Outre la légère douleur au terme de la procédure, les effets secondaires sont rares chez un technicien qualifié ou un médecin chargé de la supervision des soins. Le plus grand risque est généralement l’insatisfaction du client à l’égard du résultat.

 

Massage des pieds et réflexologie, les alliés incontournables de votre santé

Nos pieds sont absolument fondamentaux car ils jouent un rôle très important, notamment en supportant le poids de notre corps et amortissant les chocs au contact du sol. Très important pour la locomotion, ils permettent également de rester en équilibre debout, en marche ou pendant la course à pied.

Pourtant, ils sont la partie du corps la moins choyée. Aussi, pour dorloter vos pieds et les garder forts et souples, marchez quelques minutes pieds nus, mettez des chaussures confortables et légers le plus souvent possible et surtout, n’hésitez pas à appliquer un massage quotidien des pieds pendant quelques minutes.

Et il n’y a rien de tel qu’un massage régulier des pieds avec la réflexologie. Venue tout droit des pays Asiatiques, Cette technique de massage traditionnelle basée sur le principe qu’il y a des points réflexes sur les pieds qui correspondent aux différents organes et glandes du corps, aide à promouvoir la santé physiologique et physique.

Rappelez-vous que le pied humain est une merveille évolutive, capable de supporter des centaines de tonnes de force et votre poids en mouvement. Il possède 42 muscles, 26 os, 33 articulations, 250 000 glandes sudoripares, au moins 50 ligaments et tendons et près de 15 000 terminaisons nerveuses.

En réflexologie, une pression appliquée au niveau de ces réflexes situées sur les pieds favorise la santé.

Voici quelques un des nombreux bienfaits pour la santé du massage des pieds et de la réflexologie.

1. Améliore la circulation sanguine

En raison d’un mode de vie sédentaire, de nombreuses personnes n’utilisent pas correctement les muscles de leurs pieds, ce qui entrave la bonne circulation sanguine. De plus, des chaussures pointues et serrées, en particulier des talons hauts, favorisent la circulation sanguine. Dix minutes de massage des pieds par jour aident à transporter l’oxygène vers les cellules du corps, ce qui est essentiel pour la santé générale.

2. Aide à la relaxation

Après une journée fatigante et stressante, un massage des pieds est une façon apaisante et relaxante de se détendre, en particulier après une longue journée passée debout et à marcher, car les pieds ont tendance à gonfler.

Le massage et la réflexologie de 5 à 10 minutes avant d’aller au lit peuvent améliorer les sensations de bien-être général et favoriser un meilleur sommeil.

3. Favorise un meilleur sommeil

Le meilleur moment pour faire un massage des pieds est avant d’aller au lit. Un massage apaisant et relaxant des pieds améliore la circulation sanguine. Cela aide à obtenir un sommeil paisible.

4. Soulage les douleurs corporelles

C’est la meilleure partie de la réflexologie. S’il est fait avec soin, il traite les douleurs comme les maux de tête, les migraines, les douleurs au cou, les maux de dos inférieurs et supérieurs.

5. Améliore l’humeur et combat la dépression

Le massage des pieds et la réflexologie aident à combattre la dépression. Certains points sur les pieds sont en effet utiles pour soulager les symptômes de dépression. Masser ces points ou appliquer une pression sur eux pendant quelques minutes 2 ou 3 fois par jour peut aider à soulager les symptômes de la dépression.

6. Rend les pieds plus sains

Un massage régulier des pieds est un moyen facile de garder vos pieds en bonne santé et d’éviter les problèmes de pieds. Il aide à stimuler les muscles autour des pieds, diminue la raideur et réduit même la douleur dans les chevilles ou les talons. De plus, un court massage des pieds de 5 minutes par jour rendra vos chevilles fortes et flexibles, prévenant ainsi les blessures désagréables à la cheville et au pied.

7. Atténue l’enflure (œdème)

Un massage régulier des pieds pendant la grossesse peut aider à réduire les effets de l’œdème, qui gonfle les pieds et les chevilles en raison de la rétention d’eau, très courant pendant la grossesse, surtout au cours du dernier trimestre.

Il a été constaté que le massage des pieds avec de l’huile d’olive chaude ou de l’huile de noix de coco peut soulager la douleur et l’inflammation causées par la tendinite du pied.

Perdre 10 kilos en 10 jours : 10 points essentiels

Vous pouvez vraiment perdre 10 kilos en 10 jours ? La réponse est oui, si vous suivez ces lignes directrices et que vous vous y tenez. C’est une question de volonté et de détermination sur le choix de vivre sainement et d’abandonner vos mauvaises habitudes alimentaires.

1. Dormez suffisamment

Le manque de sommeil modifie la façon dont votre corps régule l’appétit et bouleverse votre métabolisme de base, ce qui ralentira le nombre de calories que vous brûlez. En outre, manquant constamment d’énergie, les personnes qui manquent de sommeil mangent plus et généralement des aliments malsains, riches en gras et en glucides. Et leur organisme réagira également en emmagasinant les graisses du ventre non désirées.

Pour bien dormir, privilégiez l’obscurité et le calme et créez un rituel pour le coucher (méditation, lecture, douche, etc), en veillant à maintenir un horaire de sommeil régulier.

2. Attention à ce que vous mangez

Évitez autant que possible les aliments transformés et emballés, malsains et trop caloriques.

Choisissez des aliments qui sont rassasiant et entiers (aliments non raffinés et non transformés, comme les grains entiers, légumineuses, noix, légumes et fruits, et les produits animaux, y compris les viandes maigres et les produits laitiers non homogénéisés).

3. Buvez beaucoup d’eau

Écoutez votre soif, elle n’est pas là pour rien ! Les signes de déshydratation sont souvent confondus avec la faim. Essentielle pour maintenir l’hydratation du corps et réduire la rétention d’eau, l’eau aide également à calmer la faim.

Pour rester hydraté, évitez la consommation abusive d’alcool, de caféine et de boissons énergétiques et consommez plutôt des collations aqueuses comme les fruits, légumes et yogourt.

4. Réduisez le stress

Le stress crée un cercle vicieux d’effets néfastes sur le corps. Lorsque vous être stressé, votre cerveau commande la libération d’adrénaline et de cortisol qui vont communiquer à votre corps pour reconstituer l’énergie même si vous n’avez pas utilisé de calories et qui finissent par vous donner très faim. Le cortisol stimule aussi l’organisme à stocker les graisses, en particulier les graisses viscérales. Enfin, cet hormone entrave également la production de testostérone, ce qui entraînera une diminution de la masse musculaire.

Pour réduire le stress, vous pouvez méditer, écouter de la musique, marcher ou courir, respirer profondément, vous faire masser, écouter des blagues, parler à un ami. etc

5. Éliminez le sucre et la farine

Lorsque le sucre est ingéré, les systèmes de l’organisme sont soumis à un stress, ce qui augmente votre vulnérabilité face au rhume et à la dépression, et qui favorise par la même occasion la prise de poids.

En éliminant le sucre de votre alimentation, non seulement vous aidez votre corps à contrôler les poussées d’insuline qui font baisser votre taux sanguin, mais vous facilitez aussi le processus de perte de poids.

Éloignez également la malbouffe et surveillez les condiments, les sauces et les vinaigrettes que vous ajoutez à vos aliments. Pendant la digestion, la farine se transforme très rapidement en sucre, ce qui entrainera les mêmes effets que la consommation de sucre.

6. Faites des exercices

Si l’entraînement cardiovasculaire provoque une courte augmentation du taux métabolique pendant une heure ou deux après la séance, l’entraînement de résistance va développer plus de muscles, ce qui va permettre à l’organisme de continuer à brûler des calories même au repos. Évidemment, la combinaison de l’entraînement cardiovasculaire et de l’entraînement musculaire produira les meilleurs résultats si vous cherchez à éliminer les graisses.

7. Buvez du café noir

A condition qu’il soit sans crème ni sucre, le café aide à mobiliser les graisses des tissus adipeux et à augmenter le métabolisme de votre corps. La caféine contenue dans le café a de nombreux rôle dans le processus de perte de poids :

  • elle stimule la production de l’hormone épinéphrine, qui envoie des signaux pour décomposer les graisses et les libérer dans le sang.
  • elle augmente le taux métabolique et favorise par conséquent la combustion des graisses
  • elle augmente naturellement votre énergie et rend moins pénible les séances d’entraînement

Il est important, cependant, de consommer le café avec modération, (pas plus de 2 tasses par jour), car une consommation excessive peut créer de l’insomnie et augmenter le niveau de stress.

8. Consommez beaucoup de légumes et de fruits

Les fruits et légumes sont d’excellentes options pour vous rassasier sans vous charger de gras et de calories. Ces aliments riches en fibres, en nutriments et en minéraux, mais faibles en calories, vous aideront à perdre du poids sainement. Des études récentes montrent que les aliments à base de plantes aident à contrôler la suralimentation et les envies de fringales.

9. Suivre l’évolution des calories

Compter les calories reste la meilleure façon de tenir compte de l’apport calorique réel. Il consiste à comparer la quantité de calories que vous prenez, par rapport aux calories que vous brûlez. Si vous mangez plus de calories que vous ne brûlez, vous prendrez du poids. Si vous consommez moins que vous brûlez, vous perdrez du poids. Il faut savoir que si votre corps n’utilise pas ces sources d’énergie pour produire de l’énergie physique, il les stockera sous forme de graisse dans votre corps.

10. Les pensées positives

Répétez les pensées positives et créez une prophétie affirmative qui s’accomplit d’elle-même. Laissez ces pensées se réaliser et vous aurez le succès.

42 citations pour inspirer et motiver les entrepreneurs

Être entrepreneur peut être à la fois stimulant, gratifiant, satisfaisant, exaltant, mais aussi frustrant et parfois même, décevant. Pour vous aider à traverser les hauts et les bas au démarrage de votre propre entreprise, nous avons rassemblé quelques-unes des meilleures citations inspirantes pour les entrepreneurs.

Laissez ces mots de sagesse vous motiver à chaque étape de votre parcours entrepreneurial.

1. « Je suis convaincu que la moitié environ de ce qui sépare les entrepreneurs qui réussissent des entrepreneurs qui échouent est la persévérance pure et simple. » – Steve Jobs, co-fondateur d’Apple.

2. « Choisissez un emploi qui vous plaît et vous n’aurez jamais à travailler un jour dans votre vie. » – Confucius, philosophe.

3. « Une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais rien essayé de nouveau » – Albert Einstein, physicien.

4. « Restez autofinancé le plus longtemps possible. » – Garrett Camp, cofondateur d’Uber.

5. « Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous n’est pas de se fixer un objectif trop haut ou trop bas, mais de se fixer un objectif trop bas et d’atteindre son but. » – Michelangelo, artiste.

6. « Les opportunités d’affaires sont comme les autobus : il y en a toujours un autre qui arrive. »- Richard Branson, président et fondateur de Virgin Group.

7. « Faire, c’est mieux que parfait » – Sheryl Sandberg, directrice de l’exploitation de Facebook.

8. « C’est toujours le bon moment pour démarrer une entreprise » – Ron Conway, investisseur en démarrage, SV Angel.

9. « Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous aurez ce que vous avez toujours eu. » – Tony Robbins, conférencier motivateur.

10. « Le secret du changement est de concentrer toute votre énergie, non pour combattre le passé mais pour bâtir le futur. » – Socrate, philosophe grecque.

11. « Si vous voulez bâtir une entreprise prospère, assurez-vous d’avoir trois choses : une grande opportunité de marché, des gens formidables et plus qu’assez de capital » – Richard Harroch, investisseur en capital de risque, auteur et entrepreneur.

12. « Les gagnants n’abandonnent jamais et ceux qui abandonnent ne gagnent jamais » – Vince Lombardi, entraîneur de football réputé.

13. « Le secret pour aller de l’avant, c’est de commencer  » – Mark Twain, écrivain.

14. « Tout le monde a une idée, mais il s’agit en fait de la mettre en œuvre et d’attirer d’autres personnes pour vous aider à la concrétiser. » – Jack Dorsey, entrepreneur, co-fondateur du serveur dédié Twitter.

15. « Il ne s’agit pas d’argent ou de relations. C’est la volonté de travailler et de connaitre tout le monde quand il s’agit de votre entreprise. Et si vous échouez, vous apprendrez de ce qui s’est passé et ferez un meilleur travail la prochaine fois. » – Mark Cuban, entrepreneur et juge « Shark Tank ».

16. « Attendre la perfection n’est jamais aussi intelligent que faire des progrès » – Seth Godin, auteur.

17. « Si vous deviez identifier, en un mot, la raison pour laquelle la race humaine n’a pas atteint, et n’atteindra jamais, son plein potentiel, ce mot serait rencontres » – Dave Barry, humoriste.

18. « Le prix de l’inaction est bien plus élevé que le coût d’une erreur » – Meg Whitman, PDG de HP.

19. « Si le plan A ne fonctionne pas, l’alphabet a 25 autres lettres. » – Claire Cook, auteur.

20. « Je me lève sur mon bureau pour me rappeler qu’il faut toujours voir les choses différemment. » -Robin Williams, acteur et comédien (de Dead Poets Society).

21. « Si tu avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient dit un cheval plus rapide. » – Henry Ford, fondateur de Ford Motor Company.

22. « La plupart de ceux qui ont dans la vie sont des gens qui n’ont pas réalisé à quel point ils étaient proches du succès quand ils ont abandonné. » -Thomas Edison, inventeur.

23. « J’ai détesté chaque minute d’entraînement, mais je me suis dit : N’abandonne pas. Souffre maintenant et vit le reste de ta vie comme un champion. » – Mohammed Ali, champion de boxe.

24. « Ne racontez jamais vos problèmes à personne… 20% s’en fichent et les 80% restants sont contents que vous les ayez. » – Lou Holtz, entraîneur de football.

25. « Vous pouvez avoir tout ce que vous voulez dans la vie si vous aidez juste assez de gens à obtenir ce qu’ils veulent dans la vie. » -Zig Zig Ziglar, conférencier motivateur.

26. « Il y a beaucoup de choses qui entrent dans la création du succès. Je n’aime pas faire les choses que j’aime faire. J’aime faire des choses qui font le succès de l’entreprise. Je ne passe pas beaucoup de temps à faire mes activités préférées. » – Michael Dell, fondateur de l’ordinateur Dell.

27. « Soyez enthousiaste et vous le serez. » – Dale Carnegie, auteur et conférencier motivateur.

28. « Faites en sorte que votre équipe se sente respectée, responsabilisée et réellement enthousiaste au sujet de la mission de l’entreprise. » – Tim Westergen, fondateur de Pandore.

29. « Tu dois mettre la tête dans la gueule du loup si tu veux que le spectacle soit un succès. » – Winston Churchill, Premier ministre britannique.

30. « Ne jamais dire aux gens comment faire les choses. Dites-leur quoi faire et ils vous surprendront par leur ingéniosité. » – George S. Patton, général américain.

31. « La logique vous mènera de A à B. L’imagination vous mènera partout. » – Albert Einstein, physicien.

32. « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. » – Friedrich Nietzsche, philosophe.

33. « Un leader est celui qui connaît le chemin, qui suit le chemin, et qui montre le chemin. » – John Maxwell, conférencier motivateur et auteur.

38. « Aucun homme ne voudra d’un grand chef qui veut tout faire lui-même, ou obtenir tout le mérite pour l’avoir fait. » -Andrew Carnegie, industriel et philanthrope.

39. « On s’en fout, allons-y. » – Richard Branson, fondateur du groupe Virgin.

40. « Il n’y a qu’un seul moyen d’éviter les critiques : Ne rien faire, ne rien dire, et ne pas être. » – Aristote, philosophe et scientifique grecque.

41. « Si on vous offre un siège sur une fusée, ne demandez pas quel siège ! Montez, c’est tout. » – Sheryl Sandberg, COO de Facebook.

42. « Si les gens t’aiment, ils t’écouteront, mais s’ils te font confiance, ils feront affaire avec toi. » – Zig Zig Ziglar, conférencier motivateur.

 

Les outils pour devenir un meilleur manager

Que vous veniez d’être embauché à votre premier poste de supervision ou que vous ayez récemment changé d’emploi, il est important que vous preniez le temps de réfléchir à votre plan pour réussir.

Peu importe le travail de fond que vous faites, la façon dont vous gérez vos équipes doit être une priorité. Cela implique une parfaite connaissance de chacun des membres de votre équipe.

Si vous ne témoignez pas d’un effort conjoint avec votre équipe pour apprendre et grandir ensemble, vous devez réévaluer vos priorités. Avec un peu de chance, vous aurez dans votre équipe un ou plusieurs employés plus intelligents que vous et qui connaissent leur travail mieux que vous. Ne considérez pas cela comme une menace, mais plutôt comme une réelle opportunité. Après tout, votre succès repose sur la qualité du travail effectué par vos équipes. Sachez en outre que lorsque vous partagez l’expérience d’apprentissage, les relations fondées sur le respect sont plus faciles à entretenir et mènent à une amélioration de la performance.

Votre stratégie doit ainsi être axée sur la qualité de vos communications et votre accessibilité en tant que gestionnaire.

Voici quelques idées à considérer lors de la conception de votre plan pour votre première année au sein de votre équipe :

1. Utilisez et enseignez des communications efficaces

La qualité de votre leadership dépend de l’efficacité de vos communications. Bien plus que de simples paroles, la communication nécessite une réelle capacité à transmettre un message précis par le ton et le langage corporel, mais aussi de comprendre le vrai message que vous recevez en retour. Une communication ouverte et continue, une écoute active, la capacité d’adapter votre style à l’auditoire et les mesures que vous prenez pour vous assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde sont essentielles. Si vous passez du temps à perfectionner vos compétences en communication, tout le monde en récoltera les fruits.

2. Liez les priorités stratégiques

Assurez-vous de communiquer le plan stratégique de l’entreprise et voyez comment l’accorder à vos priorités stratégiques pour votre service. Communiquez les stratégies clairement et régulièrement, et expliquez comment le rôle de chacun est lié à ces stratégies.

Plus vos équipes en savent sur la situation dans son ensemble, plus elles sont en mesure de façonner leur rendement afin d’atteindre ces objectifs.

3. Expliquer les attentes en matière de rendement

Une communication ouverte sur vos attentes en matière de rendement et sur les paramètres de mesure du rendement est essentielle. Trop souvent, les employés apprennent qu’ils ne répondent pas aux attentes, lors d’un examen trimestriel ou annuel du rendement. Ce qui est à la fois contre-productif et irrespectueux pour les membres de votre équipe. En effet, Beaucoup d’employés qui ne répondent pas aux attentes étaient parfaitement capables de devenir de bons employés si seulement ils avaient la rétroaction dont ils avaient besoin. Votre manque de communication régulière et continue au sujet des attentes et des mesures de rendement peut entraîner un taux de roulement élevé, une baisse de la productivité et des relations inefficaces.

5. Articulez votre style de management

Vos employés ont besoin de connaître votre méthode préférée de communication tactique, les types de questions que vous considérez comme prioritaires et le niveau de rapport, de détails et de documentation qui vous intéresse. Ils ont besoin de savoir ce que vous attendez d’eux lors des rencontres individuelles et des réunions d’équipe. Ce ne sont là que quelques exemples, mais le fait est que pendant que vous vous adaptez à votre nouveau rôle, vos employés s’adaptent aussi à vous.

6. Apprenez à connaître vos équipes

Plus vous en savez sur vos employés, plus vous serez en mesure de communiquer, d’appuyer leur travail et d’établir des relations solides. Renseignez-vous sur leurs objectifs de carrière et les compétences qu’ils aimeraient acquérir. Attribuez le travail adapté à chacun et mettez sur pied des équipes de projet pour appuyer ces aspirations. Montrez que vous vous souciez de la qualité de leur vie professionnelle et que vous appréciez leur contribution et leurs commentaires. Les employés qui se sentent valorisés sont plus susceptibles d’être créatifs dans leur travail et motivés à réussir.

7. Mettez l’accent sur la formation et le perfectionnement

Dans l’économie mondiale d’aujourd’hui, chaque employé doit être en mesure de mettre la main à la pâte pour répondre aux priorités en constante évolution. La formation et le perfectionnement continus pour vous et vos équipes vous permettent de gagner en agilité et vous préparent à vous adapter plus rapidement au changement. Si vous prenez l’initiative de montrer que vous êtes dévoué à l’apprentissage et au perfectionnement continus, vos équipes suivront votre exemple et prendront des décisions en toute transparence. Si vous avez vraiment fait preuve d’un bon raisonnement commercial, vous devriez être en mesure d’expliquer vos critères avant même qu’on vous le demande. Le partage de cette information permet aux employés de se sentir inclus dans le processus, même s’ils ne sont pas d’accord avec le résultat.

 

L’importance d’une structure organisationnelle

Les entreprises ont besoin d’une structure pour fonctionner et croître. Sans structure, personne ne sait à qui rendre compte et les responsabilités se transmettent comme des petits pains.

La structure est la raison pour laquelle nous appelons les entreprises des « organisations ». Il y a un flux organisé de leadership et d’autorité dans lequel chaque individu est censé avoir une idée claire de ce qu’il fait, de qui il supervise et de qui il relève en fin de compte.

Si votre entreprise n’a pas de structure organisationnelle formelle, vous risquez d’avoir des problèmes. Cependant, la bonne nouvelle est qu’il est plus simple que jamais de créer des organigrammes qui peuvent être partagés et visualisés par tous les employés pour plus de transparence et de clarté dans l’entreprise. Mais avant de le faire, vous devez analyser soigneusement votre entreprise et considérer où vous en êtes.

Les 4 types courants de structures organisationnelles

Il existe de nombreux types de structures organisationnelles dans les entreprises.

Elles peuvent être de grande taille, en ce sens qu’il existe un certain nombre de niveaux entre les employés en bas de l’échelle et les dirigeants de l’entrepris, ou au contraire être de petite taille, en ce sens qu’il n’y a que quelques niveaux séparant le bas du haut.

Selon vos objectifs, votre structure de rémunération et la division du travail qui prévaut, vous pouvez vous rattacher davantage à une structure qu’à une autre.

Bien que vous n’ayez pas nécessairement à utiliser une structure organisationnelle déjà existante, il est utile de connaitre ce que les autres entreprises utilisent. Ci-après, quelques-unes des structures les plus courantes dans les entreprises modernes.

1. La structure fonctionnelle

Aussi communément appelée structure organisationnelle bureaucratique ou structure en U, la structure fonctionnelle divise l’entreprise en fonction de sa spécialité. Il s’agit de votre activité traditionnelle avec un service commercial, un service marketing, un service client, etc.

L’avantage de cette structure est que chaque individu se consacre à une seule fonction et ses rôles, attributions et responsabilités sont clairement définis, limitant ainsi la confusion.Cependant, bien qu’il s’agisse de la structure la plus simple à organiser et à faire évoluer, cette forme d’organisation n’est cependant pas adaptée au-delà d’une certaine taille de l’entreprise et d’une diversification significative de ses activités.

2. La structure divisionnelle

La structure divisionnelle fait référence aux entreprises qui structurent leurs activités en sous-ensemble appelés divisions, spécialisées par types de produits, clientèles ou zones géographiques. Caractérisée par une décentralisation au niveau des décisions et du pouvoir, cette forme d’organisation est souvent adoptée par les entreprises intervenant dans plusieurs domaines d’activité. Gérant ses responsabilités opérationnelles, en suivant la stratégie d’ensemble imposée par la direction générale, chaque division est généralement autonome et dispose de ses propres ressources et de sa propre structure fonctionnelle. présence sur divers marchés, souplesse et une capacité d’adaptation importante.

Les entreprises qui adoptent cette structure sont présentes sur divers marchés. Elles ont une souplesse et une capacité d’adaptation importante qu’on ne retrouve pas nécessairement chez les autres structures. cependant, dans la mesure où l’ensemble des responsabilités est prise en charge par le dirigeant, il est alors nécessaire d’établir un système de contrôle de gestion et d’évaluation quasi-quotidiens, pour garantir l’efficacité générale.

3. La structure matricielle

Organisée autour d’un projet, la structure matricielle, connu également sous le nom de structure par projet est un peu plus confuse. L’entreprise est organisée en plusieurs groupes qui sont encadrés par deux autorités différents : une autorité opérationnelle et une autorité fonctionnelle.

Bien que les structures matricielles s’accompagnent d’une grande souplesse et d’un processus décisionnel équilibré, ce modèle est également source de confusion et de complications lorsqu’on demande aux employés d’assumer des responsabilités conflictuelles.

4. La Flatarchie

Alors que les grandes entreprises ont traditionnellement suivi une grande structure, il devient de plus en plus courant de voir des « flatarchies » dans les petites entreprises et les nouvelles entreprises. Ainsi, contrairement à la hiérarchie traditionnelle qui voit généralement la communication unidirectionnelle, avec un dirigeant qui détient le pouvoir, cette structure « plus plate » cherche à ouvrir les lignes de communication et de collaboration tout en éliminant les niveaux  superflus dans l’organisation et en cédant une part de pouvoir à chaque niveau. Cela mène à une meilleure prise de décision, mais peut aussi être source de confusion et de lourdeur lorsque tout le monde n’est pas d’accord.

En d’autres termes, il y a des avantages et des inconvénients, tout comme les autres structures.

Créer une structure organisationnelle pour votre entreprise

Bien que vous puissiez avoir une image dans votre tête de la structure de votre organisation, il est sage de créer un diagramme visuel qui peut être référencé par n’importe qui dans l’entreprise. Ces organigrammes sont utiles pour un certain nombre de raisons, notamment :

  • identifier les responsabilités professionnelles et les liens hiérarchiques,
  • améliorer les lignes de communication,
  • réduire la confusion interministérielle,
  • créer un répertoire visuel des employés,
  • permettre une meilleure gestion et une meilleure croissance.

Si dans votre entreprise, une structure organisationnelle n’a pas encore été mise en place, c’est le moment de vous y mettre, car plus votre entreprise est organisée, plus elle fonctionnera efficacement à long terme.

La perception des émojis dans différents domaines

Le monde connecté d’aujourd’hui ne peut pas se passer des émojis. Nous nous servons de ces petites icônes pour agrémenter les messages textes que nous envoyons à nos amis, à nos collègues et à notre famille.

Ces mains qui applaudissent, ces visages diaboliques et ces visages qui clignent de l’œil sont si omniprésents qu’aujourd’hui ne pas utiliser d’émojis vous fait passer pour une personne dépassée, adepte tardif de la technologie, mais aussi pour une personne qui refuse de suivre l’évolution.

Utilisés pour transmettre un sarcasme de façon subtile, pour atténuer un message qui pourrait sembler plus froid ou pour donner un ton ou une attitude à un propos, pour faire connaitre une émotion, pour représenter un personnage ou pour exprimer une action, ces symboles occupent actuellement une place prépondérante dans la communication interpersonnelle. Même les médias commencent à en a utiliser pour illustrer leurs titres et articles !

Cependant, selon l’âge et la relation avec la technologie, une personne pourrait considérer l’utilisation des émojis soit comme une attaque directe contre la primauté de la langue, soit comme un moyen amusant de communiquer.

La question qui se pose est alors de savoir si l’utilisation des émojis est bien perçue. Et dans quel contexte  sont-ils appropriés ?

Idées reçues sur les émojis

Certains chercheurs rejettent l’idée que les émojis sont en quelque sorte émasculant. En effet, le fait qu’une équipe de développeurs Google ait récemment proposé 13 nouvelles professions émojis pour les femmes afin qu’elles soient mieux représentées (au-delà de la danseuse salsa, un bikini, des ongles peints et quelques accessoires de mode).

Les hommes sont aussi très bien représentés dans les émojis, ce qui montre que ce n’est pas le seul domaine des adolescentes. De plus, il est clair que ces émoticônes sont en passe de devenir des outils essentiels de communication non-verbale pour les adultes et les adolescents, car ils permettent à l’émetteur de contextualiser une conversation de façon appropriée.

Nous estimons souvent que le texte est insuffisant et nous comptons sur les repères faciaux pour donner tout son sens au document. Ces repères visuels et la nature condensée des émojis permettent au lecteur de ressentir beaucoup de choses avec un effort minimal.

Les émojis dans les relations sentimentales

Une étude publiée en 2015 par le site Match.com a révélé que plus de la moitié des hommes et des femmes interrogés ont utilisé « l’émoji en clin d’œil » pour flirter et obtenir un rendez-vous. 41 % des femmes et 33 % des hommes ont déclaré utiliser l’image numérique pour les aider dans leurs fréquentations, le smiley étant le deuxième émoji le plus populaire.

C’est peut-être vrai, mais Natalie McKenna, une spécialiste du développement de l’image et de la stratégie des médias sociaux qui travaille avec des professionnels pour améliorer leur marque personnelle, recommande la prudence quant à l’utilisation des émojis, même dans le domaine sentimental.

Les émojis sur le lieu de travail

Le recours aux émojis dans les échanges professionnelles est sujet à la controverse.

McKenna est également chercheur à l’Université RMIT dans le domaine de la gestion de l’impression en affaires croit fermement que les émojis sont destinés à être utilisés en dehors du cadre professionnel. Étant membre du conseils d’administration, elle soutient que l’envoi d’un émoji dans ce contexte, n’est pas vraiment offensant, mais ça laisse néanmoins dubitatif. Non pas qu’elle soit opposée à l’émoji en principe, mais elle met en garde contre leur utilisation avec le personnel.

En effet, le fait d’être trop familier avec le personnel, peut, dans une certaine mesure, affecter l’autorité du dirigeant. Certaines personnes estiment en outre qu’il est très difficile de donner une évaluation de performance à quelqu’un qui envoi fréquemment des émojis.

Choisir le bon émoji

L’interprétation des émojis ne sont pas forcément les mêmes pour tout le monde. Ces symboles peuvent effectivement faire l’objet d’interprétation erronée. L’une des raisons en est leur rendu différent sur différentes plateformes de visualisation. Un émoji envoyé à partir d’un iPhone par exemple peut avoir un autre aspect lorsqu’il est reçu sur Nexus de Google. Un visage qui est interprété comme étant « parfaitement heureux » sur un appareil peut être perçu comme « prêt à se battre » sur un autre.

La grande probabilité de malentendu est l’une des raisons pour lesquelles vous devez tempérer l’utilisation de l’émoji. Il n’existe pas de règles strictes, mais il faut tenir compte du contexte et de la relation que vous entretenez avec le personnel. Si initialement, vous n’aviez pas une bonne relation avec votre personnel, vous comprendrez bien qu’un message chargé d’émoji qui claque des mains puisse rendre sceptique et être mal compris.

Et si vous pensez que le lexique des émojis peut induire en erreur et prêter à confusion, il n’y a rien de mal à s’en abstenir. Vos employés et collègues ne vous jugeront pas pour la simple raison que vous n’utilisez pas d’émojis en tant que PDG, mais ils le feront très probablement si vous l’utilisez d’une manière inappropriée.

La « Tiny House », un mouvement qui gagne du terrain en France

La Tiny House, est un concept né et bien établi aux États-Unis. A un rythme stupéfiant, le mouvement gagne également du terrain en Europe et notamment en France. Si comme la plupart, vous aussi vous ignoriez encore l’existence et l’intérêt de concevoir ces belles petites maisons, lisez ce qui va suivre.

Qu’est-ce que le mouvement Tiny House

Le mouvement Tiny House part d’une philosophie : se contenter d’en avoir assez et créer une vie ramenée à l’essentiel et à ce qui est important. On pourrait définir la Tiny house comme une toute petite maison, habitable et fonctionnelle, le plus souvent montée sur des roulettes.

Construire et vivre dans une Petite Maison se fait ainsi à partir d’un choix conscient de vivre une vie simple, avec l’idée de vivre mieux avec moins et de limiter son empreinte écologique.

L’utilisation intelligente de l’espace et le recours à des technologies innovantes caractérisent la conception et la construction des Tiny Houses. Une Maison Tiny House est d’une superficie maximale de 50 m2, idéalement (en partie) autonome, de haute qualité et fonctionnant comme une véritable habitation. La mobilité est une possibilité et non une exigence.

Le concept Tiny

Au cours des 50 dernières années, sous l’influence du commerce et de la société de consommation, la taille moyenne de nos maisons, et la quantité de biens matériels que nous utilisons n’ont cessé d’augmenter, et ce, bien que les familles soient de plus en plus restreintes.

Actuellement cependant, nous commençons à prendre conscience de toute la futilité de cet excès d’espace et de matériaux, qui ne nous rendent pas plus heureux et qui bien au contraire, nous ruine et nous pousse jusqu’à l’endettement. Le mouvement Tiny House offre ainsi une réponse au désir de vivre une vie plus simple et de vivre d’une manière qui n’a pas autant d’impact sur l’avenir de la planète.

Les avantages de vivre dans une petite maison

Plus de liberté

Être propriétaire d’une Tiny house offre plus de liberté et vous épargne les soucis habituels du logement (recherche de logement, cout de location, etc). Vous êtes mutés ailleurs, vous avez envie de changer d’environnement ? Il suffit de brancher votre maison à votre véhicule et de l’emporter avec vous lorsque vous déménagez.

Plus de simplicité

Certaines personnes choisissent une petite maison parce qu’elles souhaitent mener une vie simple et vivre avec moins de biens matériels, en se concentrant sur ce qui est vraiment important.

Geste écologique

De plus en plus de gens commencent à se réveiller et à réaliser que nous ne pouvons pas continuer à malmener la planète. L’impact extrêmement négatif que notre modèle de société de consommation a sur l’environnement est indéniable. En choisissant de vivre dans une petite maison, vous apportez votre contribution au mouvement écologique. En effet, non seulement le chantier d’une maison ordinaire produit deux fois plus de déchets que celui d’une Tiny House, mais  vous produisez moins de déchets et consommez moins d’énergie et d’eau que dans une maison normale.

Très esthétique

Très design et très esthétiques, les petites maisons attirent beaucoup de gens différents. L’artisanat, le souci du détail, beaucoup de soin et d’attention sont mis dans la conception. Les gens construisent ou font construire ces maisons selon leurs désirs, non pas en fonction de la valeur de vente, mais dans le but d’avoir la meilleure expérience de vie possible. Avec ce concept, vous avez même la possibilité de créer et de concevoir, par vous-même, la maison qui vous ressemble et qui reflète votre personnalité.

Très économique

Quel que soit le mode de financement que vous choisirez, vous pouvez devenir propriétaire d’une Tiny House et vous libérer de vos dettes en quelques années.

Si en moyenne, les propriétaires ordinaires consacraient de 25 à 50 % de leur revenu aux frais de logement, un propriétaire de Tiny House peut utiliser une grande partie de ce budget pour d’autres dépenses. En outre, La quantité d’eau, d’électricité et de gaz utilisée dans une petite maison est nettement inférieur que dans une maison ordinaire. Par ailleurs, les Tiny Houses sont généralement équipées pour produire leur propre énergie (utilisation de panneaux solaires et de batteries). Enfin, dans une Tiny House, il n’existe pas d’espace pour les futilités, les fantaisies et les objets inutiles qui sont budgétivores et pourtant sans grande utilité.

Favorable aux liens sociaux

Pour certaines personnes, l’un des plus grands avantages de vivre Tiny, c’est la possibilité de tisser des liens sociaux conviviaux. En effet, vivre dans une petite maison signifie souvent que vous passez plus de temps à l’extérieur, et notamment dans des endroits publics (buanderie publique, bibliothèque, café, etc.)

Ce qui retient les gens, c’est la peur de l’inconnu, la législation restrictive, la question de savoir si c’est faisable ou non. Mais, comme l’a dit un jour le président Roosevelt  :  » Nous n’avons rien à craindre d’autre que la peur elle-même « . À tout le moins, les expériences des membres du mouvement Tiny House sont pour la plupart très positives !

Gagner de l’argent sur Internet, c’est possible !

Faire de l’argent en ligne est un excellent moyen de gagner sa vie. Pour commencer, vous aurez juste besoins d’un ordinateur portable et d’une connexion Internet.

Si vous voulez faire de l’argent en ligne, le marketing d’affiliation est l’une des meilleures opportunités que vous pouvez démarrer. Toutefois, avant d’en faire votre source de revenu principal, attendez d’avoir des commissions d’affiliation équivalentes à votre revenu actuel.

Comment gagner de l’argent maintenant ?

Si vous cherchez des moyens de gagner de l’argent dès maintenant, voici quelques idées simples pour vous aider à démarrer. Ces idées sont pour ceux d’entre vous qui ont encore besoin d’une source supplémentaire de revenu ou ont besoin d’argent liquide pour investir dans le démarrage de l’entreprise en ligne.

Cette source de revenu supplémentaires vous fournira le capital nécessaire pour investir dans votre nouvelle entreprise. Comme toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, la votre a besoin d’un certain montant d’investissement et, comme toutes les entreprises, les entreprises en ligne peuvent prendre du temps à se développer et à commencer à être rentable.

Le temps qu’il faut pour que l’entreprise en ligne commence à produire un revenu, dépendra du type d’entreprise en ligne que vous choisissez et de la quantité de travail que vous effectuez.

Pour un temps de travail limité, les résultats seront moins rapides, tandis que si vous avez la chance d’avoir plus de temps à consacrer, vous accélérerez le processus ; mais le message important ici c’est de « commencer ».

Recherchez un revenu régulier pour soutenir votre jeune entreprise en ligne

Ne quittez pas votre emploi actuel

Si vous avez déjà un emploi, n’y renoncez pas tout de suite. Continuez à travailler et à percevoir votre salaire, du moins jusqu’à ce que votre revenu d’entreprise en ligne soit suffisant pour remplacer le revenu tiré de votre emploi actuel.

En revanche, si vous n’avez pas d’emploi, les options suivantes sont offertes.

Trouvez un emploi à temps partiel

Le marché du travail à temps partiel est toujours à la recherche de travailleurs. Le type d’emploi auquel vous pouvez postuler dépendra de vos antécédents et de votre expérience. Travailler à temps partiel vous permettra également de consacrer plus de temps à votre nouvelle activité en ligne.

1.Devenir chauffeur ou livreur (chez Uber) fait de vous un entrepreneur indépendant. Cela signifie que vous pouvez choisir vos heures de travail et ainsi consacrer du temps pour faire marcher votre nouvelle entreprise en ligne.

2.Autres idées pour gagner de l’argent

  • Les plateformes pour freelancers ( Fiverr, Upwork, etc.) proposent des tâches que vous pouvez réaliser à domicile.
  • Pari de match ou pari d’arbitrage : l’avantage de cette alternative est que dans la plupart des pays le revenu est exempt d’impôt. Cependant, cela demande beaucoup d’investissement en temps et il y a le risque d’être banni des magasins de pari et des sites de pari en ligne.
  • Les sondages en ligne : c’est une façon simple et efficace de gagner de l’argent sur Internet. Et bien que le montant payé par enquête soit assez faible, la persévérance paie toujours.
  • Le trading en ligne sur le marché Forex : malgré le risque énorme associé au trading, certaines personnes peuvent gagner beaucoup d’argent en négociant les marchés en devises ou actions. inconvénients: Le trading implique normalement de travailler avec un produit à effet de levier et pourrait entraîner la perte de la totalité de votre capital. Par conséquent, ce n’est pas pour les faibles d’esprit.  Vous avez également besoin d’un certain capital pour démarrer, que vous seriez mieux de mettre vers votre entreprise Internet.
  • Le marketing de réseau, connu également sous le non de Marketing multi-niveau ou MLM est aussi un moyen de faire de l’argent. Vous pouvez souscrire, tant que le modèle d’affaires n’est pas la vente pyramidale, qui est illégale.
  • La vente d’affaires : pour réunir le capital de démarrage dont vous avez besoin pour votre nouvelle entreprise en ligne, songez à vendre les affaires que vous n’utilisez plus (vêtements, meubles, bijoux, jouets et même votre voiture).

Devenez un spécialiste du marketing d’affiliation

Il existe de nombreuses façons de faire de l’argent sur Internet, notamment, l’ouverture de blogs, la création de chaîne de vidéos YouTube ou de page Facebook, le marketing sur les réseaux sociaux et le marketing d’affiliation.

Le marketing d’affiliation

Pour vous familiariser avec le système et commencer votre entreprise du bon pieds, de nombreux cours sont disponibles sur Internet.

Parfaits pour les débutants, ces formations sont nécessaires pour réussir en tant que propriétaire d’entreprise en ligne. Il s’agit d’un cours (généralement en ligne et sous forme de tutoriels vidéo) qui vous enseigne les moyens légitimes de gagner de l’argent en ligne par le biais du marketing Internet. Il est important de noter que pour gagner de l’argent en ligne, vous devrez travailler fort et maîtriser les compétences nécessaires. Si vous y consacrez du temps et travaillez dur, vous pouvez obtenir d’excellents résultats.

 

 

Vous vous demandez comment garder la forme, même lorsque vous voyagez pour le travail ?

Partir en mission n’est pas toujours une vraie partie de plaisir. Il n’est pas toujours évident de maintenir sa forme, entre les longs séjours à l’hôtel, les réunions à longueur de journée, l’absence d’exercice physique, le manque de sommeil avec les soirées à l’extérieur, les repas au restaurant qui ne sont pas nécessairement équilibrés et diététiques. La fatigue et le stress vous gagnent rapidement, l’humeur en pâti et vous ressentez immanquablement une baisse d’énergie et de tonus.

Pour vous aider à surmonter ces inconvénients de voyage, passez en revue nos meilleurs conseils et stratégies.

La préparation du voyage

Pour un voyage d’affaires sans encombre, vous devrez prendre quelques minutes pour planifier votre déplacement d’affaires.

Partez avec un plan !

C’est assurément le conseil le plus important de ce post. Prenez le temps d’organiser votre planning, faites une liste de vos courses et des plats que vous pourriez commander au restaurant, et garder du temps pour vos repos et vos exercices.

Optimisez votre choix d’hébergement

De nos jours, vous pouvez séjourner dans des hébergements de type maison. Et occuper une maison ou une suite entièrement meublée va vous permettre de rester en forme et en bonne santé. Pour le choix de votre hébergement, tenez compte de :

  • la commodité du lieu (présence d’une salle de sport, chambre avec micro-ondes, réfrigérateur et lit vraiment confortable)
  • l’emplacement : la proximité d’un parc pour sortir prendre l’air et vous dégourdir les jambes et la proximité d’une épicerie pour acheter des aliments sains à consommer rapidement.

Si vous n’avez pas le choix sur votre hébergement, vous pouvez toujours vous renseigner à l’avance et préparer votre plan d’attaque.

Les bagages

Les voyages d’affaires signifient habituellement un espace limité dans votre valise. Pour maintenir la forme, choisissez des éléments essentiels, peu encombrants et multi-fonctions.

Emportez quelques matériels d’entraînement :

  • Tenue de sport : restez simple, un t-shirt et un short suffisent.
  • Chaussures de course.
  • Bande de résistance.
  • Outils de mobilité : balle de crosse ou rouleau en mousse idéal pour s’étirer et dénouer les nœuds du dos, des fesses, des hanches et des pieds.

Prévoyez des collations

Prévoyez toujours dans votre valise, quelques collations non périssables (muesli/avoine, noix, fruits, carottes, barres protéinées, boîte de thon, barres épiques, etc).

Le trajet

Voici quelques astuces simples et efficaces que vous pouvez appliquer pour ne pas souffrir durant le trajet.

Voyage en avion

Profitez de l’attente dans le terminal pour faire une séance d’entraînement rapide (squats, pushups, levées de jambes assises,etc). Privilégiez les tenues de sport et chaussures de courses que vous échangerez rapidement en tenue d’affaires à votre arrivée.

Voyage en véhicule

Les voyages en véhicules sont les plus éprouvants. Profitez-en pour faire du travail de mobilité avec votre balle de crosse (rouler vos épaules, votre dos et vos fesses).

La nourriture

Gardez en tête les choix santé en matière d’aliments et de boissons (légumes, fruits, protéines maigres, éviter l’excès de sucres et d’aliments frits, boire de l’eau, du thé ou du café), le plus difficile étant de faire vos choix lorsque vous êtes sur la route. Voici quelques conseils :

Restez simple

Concentrez vos repas autour de protéines maigres; les glucides et les graisses serviront de simples accompagnements.

Repas à l’hôtel

Veillez à disposer d’un mini-réfrigérateur et d’un micro-ondes dans votre chambre. Ces appareils vous offrent tellement plus d’options pour la conservation ou la préparation d’aliments et de collations santé rapides (yaourt, fruits, avoine, blanc d’œuf…).

Vous pouvez aussi préparer de bons repas équilibrés et sains, qui ne nécessitent pas de cuisson.

Service de livraison de repas

Certains restaurants qui ont des services de livraison offrent des options délicieuses et saines, que vous aurez la chance de déguster dans le confort de votre chambre. (Faites une recherche rapide sur Google !).

Repas au bureau ou sur place

Les repas de la journée sont souvent des repas servis par un traiteur. Si vous avez de la chance, vous aurez peut-être un buffet ou au moins quelques options à choisir. Sinon, déballez vos collations pré-emballées pour compléter les aliments à disposition.

Repas au restaurant

Optez pour les repas  » de base « , salades (vinaigrette à part), viandes maigres, fruits de mer, légumes grillés, bols à riz/grains, soupe (pas de bouillon de crème).

Un mot sur l’alcool

Réduisez autant que possible la consommation d’alcool. A la place, vous pouvez commander un mocktail (boisson pétillante ou cocktail sans alcool)

Les exercices

Nous en arrivons maintenant à la partie  » évidente  » de la façon de rester en forme pendant un voyage d’affaires : l’exercice ! Si le maintien de votre routine d’entraînement régulière peut être difficile pendant un voyage, vous devez néanmoins consacrer un minimum de temps aux petits exercices, rapides et faciles.

Utilisez les outils que vous avez emballés

Il est temps d’utiliser les outils d’entrainement que vous avez emportez dans vos bagages. Servez-vous de votre valise comme d’un grand poids pour vos exercices.

Utilisez le poids de votre corps

Les séances d’entraînement de poids corporel sont importants. Faites les bases (squat, push-up, shoulder ou pike-pushup, burpees, deadlift 1 jambe, sit-ups, planches…), mais aussi les variations comme les squats pistolet, squats de saut, push-ups, push-ups debout, pull-ups.

Le sommeil

Une bonne nuit de sommeil peut avoir un plus grand effet positif sur votre bien-être que la bonne nutrition et l’exercice physique. Allez au lit et réveillez-vous à des horaires régulières.